RickCleaveland large

Rick Cleveland
Directeur de la formation et de l’accréditation
Siège social de l’AGCA
Toronto, ON

Décrivez votre travail actuel; quel est votre rôle dans l’entreprise?

En qualité de directeur de la formation et de l’accréditation au sein de l’Association de la gestion de la chaîne d’approvisionnement (AGCA), mon rôle consiste à assurer l’intégrité du titre de professionnel en gestion de la chaîne d’approvisionnement (p.g.c.a.) et d'offrir de la formation en GCA qui répond aux besoins des employeurs d'aujourd'hui et de demain. En plus de travailler à l'établissement de directives, je suis chargé principalement de la planification et de la tenue du cours d'une semaine en résidence; de la rédaction, de la notation et de la supervision de la distribution de l'examen final; et de la mise à niveau du matériel didactique relatif aux 21 éléments de la Formation en gestion des approvisionnements et du Programme menant au titre de p.g.c.a.

Pourquoi avez-vous choisi une carrière en gestion de la chaîne d’approvisionnement?

J’ai en fait étudié en gestion des opérations au Collège Centennial parce que je voulais travailler avec les chiffres, mais après mes études, j’ai amorcé ma carrière dans le domaine des achats. J’ai ensuite migré vers la gestion des stocks, l’importation, la gestion des douanes et la gestion des services d’expédition du fret avant de poursuivre une véritable formation dans le domaine de la logistique. En 1995, j’étais au nombre des premiers à obtenir l’agrément en tant que logisticien professionnel.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail?

J’ai été très chanceux de rencontrer dès le début de ma carrière de formidables mentors. Ce que j’aime le plus de mon travail, c’est de rencontrer des gens qui progressent dans leur carrière, qu’ils soient dans le domaine depuis quelques années ou depuis quelques décennies. C'est toujours enrichissant de partager des expériences et des idées afin d’accroître la valeur offerte aux clients et de collaborer à la rentabilité.

Selon vous, quels sont les changements importants qui sont survenus dans le domaine de la chaîne d’approvisionnement au cours des cinq dernières années? Quelles seront, selon vous, les tendances à suivre pour les cinq prochaines années?

Je ne crois pas qu’il y ait eu d’importants changements, mais l’accès à la formation dans le domaine de la gestion de la chaîne d’approvisionnement s’est amélioré. Il y a cinq ans, les tendances étaient à la collaboration et à la durabilité, et c’est toujours le cas aujourd’hui. L’évolution de la planification opérationnelle vers la planification stratégique en matière de gestion de la chaîne d’approvisionnement (GCA) s’est poursuivie lentement. On voit aujourd’hui davantage d’histoires de réussite, mais les spécialistes de la chaîne d’approvisionnement sont encore bien loin de recevoir le respect qu’ils méritent.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui entreprend une carrière en gestion de la chaîne d’approvisionnement?

Je lui dirais d’affronter chaque défi qui se présente à lui. Je lui conseillerais aussi d’intégrer le plus grand nombre possible d’équipes interfonctionnelles parce que c’est grâce aux relations que l’on établit à l’extérieur de son service que l’on connaît une carrière fructueuse. Il ne faut jamais éviter les mutations latérales. Avant d’être invité à la table de direction, il faut posséder une vaste expérience en gestion de la chaîne d’approvisionnement.

Comment votre appartenance à l’AGCA et votre titre de p.g.c.a., le cas échéant, vous ont-ils été profitables?

Avant la fusion, j’étais membre de CAL et employé de l’ACGA. Les divers ateliers sur les tendances actuelles et les possibilités de réseautage constituent à mes yeux les aspects les plus précieux de l’appartenance à l’AGCA. Le congrès annuel me permet de demeurer à la fine pointe, en partie grâce aux conférenciers et aux sujets abordés, mais encore davantage grâce aux conversations que j’y entretiens avec mes pairs concernant les problèmes auxquels ils font face et la façon dont ils s’y prennent pour changer les choses dans leur coin du monde.

Quelle est la réalisation professionnelle dont vous êtes le plus fier?

J’ai exercé à peu près toutes les fonctions possibles dans la chaîne d’approvisionnement, de la préparation des commandes à la conception des réseaux internationaux, et je suis fier d’être en mesure de travailler en collaboration avec des professionnels de tous les échelons. En fait, conduire un camion était le seul travail que je n’avais pas encore fait. J’ai donc obtenu mon permis de camionneur et j’ai passé six mois à faire des trajets entre les États-Unis et l’Ontario. Ces six mois ont été plutôt longs, mais je suis fier de dire que je suis un spécialiste complet de la chaîne d’approvisionnement.

Répondre à la demande de spécialistes de la chaîne d’approvisionnement le vendredi 13 juin qui aura lieu dans le cadre du Congrès national de l’AGCA à Edmonton. Les panélistes discuteront de la pénurie de main-d’œuvre qui pourrait survenir lorsque les leaders actuels du domaine de la chaîne d’approvisionnement prendront leur retraite et des mesures qui peuvent être mises en œuvre pour éviter ce manque de ressources. Les participants à cette discussion traiteront de l’état de la situation sous divers angles y compris la transition entre le milieu scolaire et le marché du travail ainsi que la transition entre le milieu du travail et la formation continue en vue d’occuper un poste de haute direction.