L’objectif global de tout programme menant à un titre professionnel consiste à former des professionnels compétents, grâce à une combinaison appropriée de formation générale, de formation professionnelle et d’expérience pratique. L’expérience pratique acquise lors de l’exécution de travail professionnel, en plus de l’acquisition de connaissances dans le cadre d’une exigence scolaire, est généralement considérée comme étant nécessaire avant qu’un candidat puisse se présenter en tant que professionnel auprès du public.

Les candidats devront avoir accumulé au moins trois années d’expérience pratique en gestion de la chaîne d’approvisionnement pour obtenir leur titre de p.g.c.a. Cette expérience peut être acquise dans n’importe quel domaine du champ d’activité, y compris les domaines de base et de soutien, mais elle doit être à temps plein et démontrer un niveau croissant de compétence grâce aux connaissances acquises pendant les travaux menant à l’obtention du titre de p.g.c.a.

Cette acquisition des compétences sera démontrée par l’exécution réussie d’activités professionnelles et de fonctions d’emploi qui présentent un accroissement progressif de l’étendue et du niveau de responsabilité. L’avancement de carrière est typiquement réalisé par des mouvements latéraux/horizontaux ou verticaux au sein d’une même organisation ou dans différentes entreprises.

Expérience professionnelle pratique

Seuls les candidats du programme qui satisfont à l’exigence suivante en matière d’expérience professionnelle pratique seront considérés comme étant admissibles à l’accréditation professionnelle :

  • Un minimum de 3 années d’expérience pratique progressive dans le champ d’activité de la gestion de la chaîne d’approvisionnement (englobant les domaines de base et de soutien), dont :
    • au moins six mois doivent être dans le cadre d’un poste de supervision ou de gestion (p. ex. gestion de personnes ou de contrats)
    • au maximum une année d’expérience pratique connexe cumulée avant l’inscription en tant que candidat au programme d’accréditation peut être reconnue dans le cadre de cette exigence.
  • L’expérience pratique progressive décrit les périodes applicables d’avancement de carrière pendant laquelle le candidat a eu l’occasion d’appliquer de façon efficace dans le cadre de son emploi ou de sa situation professionnelle, les niveaux croissants de compétence acquis pendant les travaux menant à l’obtention du titre de p.g.c.a., comme l’atteste l’exécution réussie de fonctions d’emploi qui présentent un accroissement progressif d’étendue et de niveau de responsabilité.
  • L’avancement de carrière est typiquement réalisé par des mouvements latéraux/horizontaux ou verticaux au sein d’une même organisation ou dans différentes entreprises.
    • Mouvement vertical : le candidat passe d’un poste ou d’un niveau fonctionnel à un autre au sein de la même entreprise ou d’une entreprise à l’autre. Ce mouvement est généralement accompagné par un changement de titre ou des niveaux correspondants de responsabilité (incluant typiquement des aspects relatifs aux budgets et aux finances et au personnel) et de droits décisionnels.
    • Mouvement latéral/horizontal : le candidat se déplace au sein du même niveau fonctionnel ou du même poste (aucun changement de titre ou de classification), mais il a l’occasion d’assumer des responsabilités fonctionnelles ayant une orientation stratégique et des responsabilités (peut-être incluant des aspects relatifs aux budgets et aux finances et au personnel) de plus en plus importantes, ainsi qu’une implication et une participation actives à la prise de décisions.

    Admission et préqualification

    Dans le cadre du processus d’admission et d’inscription au programme, le candidat doit fournir des détails et une preuve de toute expérience pratique pour laquelle la reconnaissance est demandée dans le cadre de l’exigence en matière d’expérience. Un maximum d’un an sera appliqué à l’exigence en matière d’expérience professionnelle pratique pour les antécédents de travail.

    Par la suite, pendant la période de préqualification/précertification, le candidat doit présenter les détails de son expérience pratique une fois par an, ou plus souvent si cela est requis par un changement :

    • de poste (changement de titre) ou
    • de l’organisation de l’employeur, ou
    • du statut d’emploi